Le jardin s’éveille

Le printemps est là, c’est l’occasion pour les paroisses qui en possède un, de reprendre des activités au jardin ou dans une cours aménagée. Voici quelques idées à partager de la part de l'équipe régionale"Ecologie"

⇒ Un composteur paroissial

Contact

     L’enjeu écologique est réel puisqu’un bon tiers du poids des poubelles domestiques est composé de matières organiques compostables dont le traitement est coûteux. 

    La symbolique de l’œuvre de Dieu dans nos cœurs et dans le monde est belle puisqu’il s’agit d’une transformation de nos déchets et de feuilles mortes, en un terreau fertile, source de vie. 

    Le composteur sera alimenté par les déchets de repas préparés et/ou consommés sur place (épluchures de légumes, trognons de pommes, marc de café…), les fleurs fanées, l’entretien du jardin (feuilles mortes, végétaux).  

    Il pourra également bénéficier des apports des paroissiens qui n’ont pas forcément de composteur chez eux. C’est l’occasion à la fois d’un geste écolo et d’échanges autour du composteur avec les autres porteurs de bio-seau de collecte. 

    Cette mise en place nécessite un espace pour poser un composteur (voire dans l’idéal deux pour permettre d’en mettre un au repos le temps de la maturation) et une personne référente (ou mieux plusieurs pour palier les absences) qui veillera au respect des consignes (éviter la viande et le poisson), à l’aération par un brassage régulier, au mélange épluchure et matière sèche et au taux d’humidité.

    Pour cela se rapprocher des organismes de traitement des ordures ménagères des communes qui mettent souvent à disposition gratuitement des composteurs et proposent de rapides formations.

    Pour plus d’infos consultez : 

    fiche n°6 sur le site de l’Eglise verte 

    Guide de compostage de l’ADEME 

    Contact

      ⇒ L’eau une ressource précieuse

      Contact

         L’eau potable est une ressource précieuse a économiser pour l’arrosage du jardin : 

        • Privilégier des plantes adaptées au climat régional pour limiter l’arrosage ;
        • Arroser aux heures les moins chaudes l’été ;
        • Mettre en place des Ollas ou pots en terre cuite enterrés qui diffuseront par leur porosité  progressivement l’eau aux plantes, limitant l’eau d’arrosage nécessaire ;
        • Installer un récupérateur d’eau de pluie au niveau d’une gouttière.

        La symbolique de l’eau est très forte dans la bible d’abord source et puissance de vie, sans elle la terre n’est qu’un désert aride, elle est également redoutable lors des inondations, et toujours purifiante. 

         

        ⇒ Un jardin potager

        La symbolique du jardin nourricier est également très forte. Un espace potager peut être mis en place même sur une faible surface grâce à des bacs potagers. Il en existe aussi des surélevés. S’ils sont un peu chers dans le commerce, ils peuvent être également fabriqués à moindre coût. 

        Cela peut devenir un espace pédagogique intéressant pour le catéchisme et des animations : source de notre nourriture (terrestre/spirituelle), impact environnemental du choix de notre alimentation, circuits courts, lien avec des textes bibliques (ex : la graine de moutarde).

        Contact

          ⇒ Favoriser la biodiversité

          Pour rappel depuis le 1er janvier 2019, les jardiniers amateurs français n’ont plus le droit de se procurer, d’utiliser ou de stocker des pesticides. Ce qui est une bonne chose pour notre santé à tous et pour la biodiversité.

          Exemples d’actions pour favoriser la biodiversité sur nos terrains :

          • planter des arbres et arbustes des diverses espèces, d’essences sauvages locales pour créer des haies diversifiées ;
          • créer des zones refuges (tas de pierres, de branches…) qui ne seront pas remués ;
          • installer un hôtel à insecte ;
          • laisser aussi des « espaces libres » sur lesquelles vont pousser naturellement des espèces locales, graminées, orchidées, orties, des mousses etc ;
          • veiller au maintien des nids d’hirondelles et aux chauves-souris qui sont des espèces protégées en lien avec les bâtiments (contacter si besoin associations spécialistes GCP, LPO).

          Pour plus d’infos consultez : fiche n°5 sur le site de l’Eglise verte

          Toutes ces actions peuvent également inspirer les paroissiens pour aménager leurs propres jardins.

           

          Rédaction, Information et Contact : Nathalie Segura-Patry  06 95 67 20 38

           

          .

          Contact

            ⇒ Un jardin … biblique (!) à Toulon

             

            Vous pouvez consulter la page de la boîte à idées du site régional

            pour découvrir le jardin « biblique » cultivé autour du temple de la paroisse de Toulon, 22 bis rue Picot 

            Contact